JPO2019 signature mail

ouest france

1 novembre 2014

 

pour-ses-50-ans-kernilien-veut-reunir-ses-eleves-depuis-1964

Ouvert en 1964, avec trois classes, le lycée Kernilien a grandi et étendu ses compétences avec notamment l'ouverture d'un centre de formation pour adultes.

Samedi 8 novembre, l'établissement fêtera son 50e anniversaire et espère réunir le plus possible d'anciens élèves, enseignants, personnels ou collaborateurs. « Et peut-être que dans les anciens, quelqu'un saura nous dire en quelle année l'internat s'est ouvert aux filles ! », raconte Fanny Dorge, documentaliste et coordinatrice de l'événement. Son enquête interne n'a pas trouvé réponse : « tout le monde sèche, et pourtant nous avons d'anciens élèves qui sont aujourd'hui enseignants. »

60 % de filles

Au total, onze personnels actuels sont d'anciens élèves. Étudiant en BTS productions animales de 1978 à 1980, Philippe Le Nohaïc avoue n'avoir « que de bons souvenirs ici. » Il est revenu en 1992 comme professeur de zootechnie. « J'ai actuellement en classe des enfants d'anciens élèves ! » Il a vu aussi grossir l'effectif féminin, « quand j'étais étudiant, on avait une fille par classe, et elles logeaient à l'extérieur », raconte-t-il.

Professeur d'éducation physique et sportive depuis 2003, Céline Poder a été élève de 1988 à 1991, en BTA (brevet de technicien agricole). « Sur les 400 élèves, nous étions une soixantaine de filles », se souvient-elle. Ces dernières années, le ratio filles-garçons a basculé : « nous avons 60 % de filles, ce qui est représentatif de la féminisation des métiers de l'agriculture », note Fanny Dorge. Le développement des formations liées au cheval a aussi beaucoup contribué à ce basculement.

28 ans à Kernilien

Certains, comme Yannick Déréat, n'ont jamais quitté l'établissement : « ça fait 28 ans que je suis ici. » Élève de 1986 à 1991, en BTA puis en BTS, il a été ensuite recruté à la ferme pédagogique, où il travaille toujours.

Roland Le Gallic, en BTA de 1975 à 1978, est revenu en 2011 en tant que formateur au CFPPA.

La Plouisyenne Léa Guégan a quitté le lycée en 2009, après le bac, et revient cette année pour travailler à l'exploitation. Renaud Boutet, le nouveau cidrier, a été recruté au terme d'un brevet professionnel réalisé au CFPPA.

Johan Bouget, professeur de machinisme depuis février 2014, a été étudiant en BTS de 1998 à 2000. Hélène Duteil, élève de seconde générale puis de première S, de 1993 à 1995, a intégré l'équipe pédagogique en 2009. Elle enseigne l'équitation et l'hippologie.

 

Elèves, enseignants, en cas de problème d'accès avec toutatice, utilisez vos identifiants du réseau de Kernilien en cliquant sur ce lien :
logo pronote2


Accès parents, élèves, enseignants avec vos identifiants toutatice

toutatice

sitewebpp--blanc