Semis de blé : les BTS à la manoeuvre

Ce mardi, les étudiants ont implanté la parcelle de 87 ares en blé, avec la variété Absalon, variété résistante aux maladies et avec un taux de protéines élevé. Ils sont dans un premier temps allé voir la parcelle pour observer le sol, sa structure et son salissement. Cela leur a également permis d'observer et de décider si les conditions étaient favorables au semis (analyse de l'état de la structure au test bêche et au pénétromètre, traces d’hydromorphie, …).

Ils ont ensuite préparé le matériel : attelage de la charrue et du combiné rotolabour-semoir avec réglage du semoir pour semer à la dose qu’ils avaient déterminée soit 132 kg / ha.

Cette parcelle sera suivie et gérée par les étudiants jusqu'à leur départ de la formation en juin 2019 et ils décideront de toutes les interventions à réaliser.es i terventions de préparation du sol et de semis ont été effectuées avec le matériel de l'exploitation de Kernilien et avec un tracteur de démonstration prêté par l'ETS Touboulic (Guinguamp).

Prochaine étape du projet : la mise en place d'un couvert végétal sur une deuxième parcelle qui sera alloué à la culture d'un blé de printemps mené en agriculture biologique.

Découverte du maraîchage dans le bassin de Saint-Pol de Léon.

Les BTS 1 Production végétale accompagnés par leurs enseignants Jeanne ALLAINGUILLAUME, Catherine LE ROUX et Alain THOMAS, sont allés dans le Finistère à la découverte de la filière de production de légumes frais.

Première étape à la SICA de Saint-Pol de Léon où ils ont découvert les origines et le fonctionnement de la SICA  et du marché au cadran. 

Par la suite, ils ont visité l’une des stations de conditionnement spécialisée dans la tomate et la diversification. En effet, le CERAFEL, l’AOP qui regroupe notamment les organisations de producteurs de la SICA, l’UCPT et Terre de Saint-Malo, propose aujourd’hui un catalogue de 150 références. Depuis quelques années, ces organisations qui commercialisent sous l’appellation « Prince de Bretagne » ont en effet misé sur la diversification : les minis légumes, les piments, le citron caviar, les champignons schitake et pleurote font partie des nouvelles références apparues au cours des 15 dernières années

L’après- midi, les étudiants ont visité la station du CATE (Comité administratif, technique et économique), première station d’expérimentation de la filière légumes frais créée par les producteurs dans les années 1960. Ils ont été accueillis par M. LE ROUX, le directeur de la station.  Les sujets d’études sont votés par les producteurs et répondent donc à leurs attentes. Ils sont financés par les producteurs et l’État en majorité. Les sujets sont variés ( fertilisation, gestion des bioagresseurs, essais variétaux, tests de nouveaux outils de production…) mais on observe une grande tendance à la baisse de l’utilisation des intrants. Les objectifs sont de réaliser moins d’apports en fertilisation, une meilleure utilisation des ressources disponibles, une diminution des produits phytosanitaires en accord avec les attentes des consommateurs.

apv saint pol 01apv saint pol 02

La classe de BTS 1 APV et le directeur de la station du CATE Michel Le Roux, devant l’expérimentation des cases lysimétriques
(essais sur la migration des nitrates dans le sol en fonction de la couverture végétal)

Implantation d’une collection fourragère et céréalière.

Les étudiants de BTS APV ont mis en place cette collection fourragère après plusieurs séances depuis la préparation du sol jusqu’au semis.
Vers la mi-septembre, ils ont déchaumé la parcelle avec un chisel, puis retourné le sol par un labour et enfin passé le rotalabour. Ils ont fini de préparer le sol manuellement pour implanter les différentes graines.
Un plan a été proposé avec les différentes microparcelles pour les semences fourragères du GNIS : dactyle, fétuque, brome…. Et différentes fabacées : trèfle blanc, trèfle de Michelli, …. Ces semis ont été réalisés par les BTS1 lundi 8 octobre, dans des conditions idéales (précipitations le week end et ensoleillement + bonne température les jours suivants le semis). Afin de limiter le développement des adventices, venant notamment de la bordure, une bande a été semée tout autour de la collection avec un mélange de 5 à 8 fabacées (mélange provenant de Semence de Provence).
Cette collection fourragère a été enrichie par divers semis réalisés le lendemain par les BTS2. Après détermination de la dose de semis pour chaque micro parcelle, les étudiants ont donc semé 3 variétés de blé différentes, de l’orge et de l’avoine, ainsi que du pois fourrager et du colza. Des semis seront également réalisés en novembre et décembre pour observer le développement des blés avec des dates de semis différentes.

collection gnis 2018 1collection gnis 2018 2collection gnis 2018 3

la Terre est notre métier, un salon bio pour les BTS APV

les BTS 1 et 2 APV se sont rendus  au salon bio « la Terre est notre métier ».
La matinée a été consacrée à l’observation d’une fosse pédologique avec pour objectif la détermination de la structure et de la texture d’un sol afin d’identifier ses propriétés. Un plateau d’essais a permis l’observation de différentes plantes fourragères classiques comme le trèfle blanc, le trèfle violet, le RGA ...et plus originales comme le moha, le millet le sorgho…. Ces espèces résistantes à la sécheresse sont présentées dans l’optique du changement climatique. Les étudiants ont également pu observer des méteils en accord avec les problématiques d’autonomie alimentaire que l’on voit émerger dans les exploitations.
L’après-midi, les étudiants ont assisté à des démonstrations de matériel ergonomique pour les activités de maraîchage, fauche et fenaison de la luzerne et à des conférences traitant de divers thèmes comme « le désherbage en maraîchage », « les conseils à l’installation en microfermes » …fosse pedaLes classes de BTS 1 APV et 2 APV devant la fosse pédologique

Transformation laitière : « Ty Lipous – du pis au pot ! »

panneau Ty LipousSituée à Moustéru (à 15mn de Guingamp), Ty Lipous est une exploitation bovine laitière qui transforme également une partie du lait produit en yaourts et desserts lactés. Sylvie et Yann CHERITEL, les exploitants (mère et fils), conduisent ainsi un troupeau d'environ 40 vaches laitières de race Prim'Holstein produisant 220000 litres de lait par an, sur une surface agricole  voisine de 70 hectares.
Ils transforment une partie du lait et réalisent la commercialisation de leurs produits dans actuellement 41 points de vente, sur un secteur géographique s'étendant de Paimpol à Carhaix et de Plestin-les-Grèves à Yffiniac. L'exploitation démarre sa phase de conversion en agriculture biologique en mai 2018.

Cette exploitation a ainsi été le support privilégié pour aborder la transformation des produits animaux avec les étudiants de BTS Productions Animales 1ère année. Ils ont donc pu découvrir le processus de transformation du lait en yaourts, et les points-clés de la conduite du troupeau intégrant les spécificités liées à l'activité de transformation.
Ils ont aussi pu être sensibilisés aux diverses facettes du métier : travaux des cultures, alimentation du troupeau et processus de production laitière, transformation, livraisons, communication, suivi administratif, ... Cette visite a ensuite été valorisée au lycée par des travaux pratiques sur le lait. Les étudiants étaient encadrés par leurs enseignants de zootechnie, biologie et chimie pour ces activités pluridisciplinaires.

Degustation a Ty LipousPaturagePhoto groupe 

Nous adressons tous nos remerciements à Sylvie et Yann CHERITEL pour leur accueil, le temps accordé et la qualité de cette visite 

suivez-nous-sur-facebook

 

Accès parents, élèves, enseignants avec vos identifiants toutatice
toutatice


 

Elèves, enseignants, en cas de problème d'accès avec toutatice, utilisez vos identifiants du réseau de Kernilien en cliquant sur ce lien :
logo pronote2

sitewebpp--blanc